Pourquoi la communication papier est-elle toujours d’actualité ?

Pourquoi la communication papier est-elle toujours d’actualité ?

Avec l’avènement du web, beaucoup de professionnels se sont tournés vers une stratégie de communication 100% digitale parfois même jusqu’à en oublier certains fondamentaux ; le web reste un support et ne s’adapte pas à toutes les situations.

Nous allons tacher dans cet article de montrer en quoi le print reste un moyen important pour faire passer les messages et en quoi ce dernier s’intègre-t-il parfaitement à un mix de communication pertinent.

L’impression papier, indétrônable ?

C’est un fait, le papier est de moins en moins prisé par les entreprises et souffre d’une moins bonne image que dans le passé. Impacts écologiques et environnementaux, coûts de stockage élevés ou encore obsolescence des informations qui s’accélère dans une société en quête de toujours plus de nouveauté.

D’un point de vue écologique, les industriels ont fait énormément d’effort pour limiter les impacts sur l’environnement. Utilisation d’encres éco-responsables et de papiers recyclés, rationalisation des impressions ou encore arrivée sur le marché de fournisseurs de papier issus du commerce équitable. La filière print entière évolue dans ce sens et accepte de plus en plus l’impression de petites séries limitant ainsi la perte sèche des supports obsolètes. De plus, ces nouvelles initiatives s’accompagnent également d’une qualité d’impression toujours plus élevée.

De plus, le papier reste le support de communication universel par excellence.
Il a le premier avantage de perdurer dans le temps, d’être palpable et accessible à tous ! Même si selon les dernières études, 83% des Français possèdent une connexion Internet, le papier est ancré depuis des générations dans notre mode de consommation. Pour preuve, l’affichage papier reste omniprésent dans nos villes, chez nos commerçants, dans les transports en commun ou encore chez nous sur notre frigidaire. Bref, vous l’aurez compris, pas si facile que ça de s’en défaire.

En introduction, nous avions évoqué le principe de « support » cela nous ramène à la base de toute bonne communication, elle se doit d’être adaptée ! Toutes les grandes entreprises l’ont bien compris. Même un pur player comme Facebook ne base pas 100% de son mix communication sur Internet. Le géant multiplie en effet les supports (Tv, papier, etc.) et pourquoi ? Pour toucher un maximum de monde et s’adapter toujours plus à la pluralité de ses cibles et de leurs habitudes. Comble de paradoxe, les agences de communication digitales possèdent elles aussi de nombreux supports papier pour présenter leur savoir-faire en ligne (l’inverse est également vrai).

D’un point de vue purement commercial, le papier reste un excellent moyen d’être présent et visible chez un client. D’une simple carte de visite au flyer en passant par une carte de remerciement, le support physique est très souvent perçu comme une attention particulière et valorise la relation commerciale bien plus qu’un email !

Mix papier + Internet = Combinaison gagnante ?

Nous venons de le voir, les raisons pour faire appel à un professionnel de l’impression restent très nombreuses. Il n’est cependant pas moins vrai qu’une bonne communication digitale est devenue essentielle au bon fonctionnement des affaires. Mais c’est alliant ces deux canaux que l’entreprise bénéficiera de tous les avantages. On parle alors de mix de communication médias ou hors médias.

Prenons un exemple : Je suis Pauline, directrice d’une petite entreprise Lyonnaises de 5 salariés fabricant et commercialisant des produits de cosmétiques Bio. J’axe principalement mes avantages concurrentiels sur le fait que mes produits sont fabriqués à base matières premières issus de producteurs locaux. J’ai également décidé de créer mon Label afin de sensibiliser toute la chaine de production et de consommation à l’avantage du circuit court. Je possède deux magasins, un dans le centre de ville de Lyon et un deuxième à l’usine de fabrication en banlieue lyonnaise.

Evaluons les possibilités de Pauline en matière de communication. Ouvrir sa page Facebook est souvent le premier reflex adopté par les entreprises, c’est ce que fait Pauline. Elle anime sa communauté avec professionnalisme et assiduité et s’assure au bout de 6 mois de plus de 1000 personnes actives sur sa page. Cette opération lui a coûté environ 500€ de publicité Facebook. En parallèle, elle multiplie les actions de tractage et de pose d’affiches auprès des commerces voisins. Elle propose également une carte de fidélité à retirer au premier achat. Elle décide ensuite d’ouvrir son site Internet de vente en ligne. Ce dernier fonctionne bien et les commandes augmentent !

La société s’agrandit et se détache de sa communication initiale pour la baser uniquement en ligne. Elle abandonne sa carte de fidélité papier pour une newsletter promotionnelle mensuelle. Un an plus tard, certains clients de la première heure se détachent et lui reprochent d’avoir perdu son côté entreprise locale. Les commentaires fusent et l’image de l’entreprise est écorchée. Pauline s’interroge et se dit pourtant qu’elle communique auprès de ses clients sur les réseaux sociaux. Seulement, la cible initiale de Pauline se situe entre 60 et 70 ans et est très attachée au papier. Si elle continue comme ça, c’est l’ensemble de sa communication et de son positionnement marché que Pauline devra revoir. Pauline décide donc de retourner à ses fondamentaux tout en conservant son site de vente en ligne, véritable levier de croissance. Elle rétablie ainsi au bout de quelque temps l’image qu’elle s’était forgée initialement.

Cet exemple, bien que fictif montre le lien qui uni le digital et le papier. D’un côté le web offre des perspectives importantes de croissance et de nouveaux débouchés et de l’autre le papier permet le maintien d’une clientèle et d’une image de marque forte et sincère.

Alors convaincu ?

Thomas pour Editam

5 Commentaires
  • Klappi Klappo
    Publié à 09:44h, 14 mars Répondre

    Super papier, merci de partager ces informations !

  • Thomas
    Publié à 13:31h, 14 mars Répondre

    En effet, très intéressant ! Je n’ai pour ma part jamais abandonné le papier !

  • minh
    Publié à 10:50h, 16 mars Répondre

    Ne pas renier aux fondamentaux dans notre monde digital pour assurer la pérénité ! 😉

  • arnaud
    Publié à 14:16h, 16 mars Répondre

    merci merci merci

  • arnaud
    Publié à 14:28h, 16 mars Répondre

    Merci pour ce papier, perso, je n’ai jamais abandonne l papier !

Publier un commentaire

EDITAM - agence de création print & web – Paris
logo_editam_noir

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR NOS NEWSLETTERS EDITAM